Le relent des vagues rejette ses calomnies sur la plage.
Les oiseaux les ramassent pour les porter au loin.
De peuples en remparts,
De fleuves en rives,
Je n’ai trouvé personne qui réponde de ce nom.
J’ai vu des mirages cathodiques,
Des drapeaux, des nations,
Plantés sur le fronton des usines à canons.
Des enseignes.
J’ai vu des hirondelles sauvages,
Des combats de pigeons
Des jets de pierres sans âge
Sur des hommes sans visages
Sur des visages sans nom.

Yves André