- Tu ne trouves pas que l'atmosphère est étrange?
- Oui.
- Tous ces gens qui partent.
- Oui. Au boulot, ils disent que c'est la fin.
- Comment ça?
- On ne vend plus rien. Depuis des mois. Ça n'est jamais arrivé. Tout le monde vend et personne n'achètent. Les prix vont s'écrouler. On est foutu.
- À ce point là! Pourquoi tu ne m'as rien dit?
- Je ne voulais pas t'inquiéter.
- Et ils vont où?
- Ailleurs.
- Où ça?
- Je ne sais pas...Ils veulent de l'horizon.
- De l'horizon?
- Oui de l'horizon, horizontale. Ils ne veulent plus de tours, plus de bagnoles, plus rien. Ils se mettent au vert, à la mer, à la montagne. Tout le monde se barre.
- Et Catherine?
- Catherine aussi.
- Et Michel et Jean-Claude?
- Eux aussi...()... Francine, il faut que je te dise quelque chose.
- Dis-moi Jacques!
- Il n'y a plus personne au boulot...
- ...
- Est-ce que tu te souviens la dernière fois que tu as croisé quelqu'un? C'était quand?
- Tu sais bien que je ne sors plus, depuis mon agression... Mais j'ai eu Catherine au téléphone,...
- Il n'y a plus personne dehors.
- ...Elle ne m'a rien dit.
- Tout est fermé. Il n'y a plus rien. On est tout seul.