J'ai à peine refermé la porte derrière moi que l'homme de l'agence me met en condition : "Je dois vous prévenir que vous n'êtes pas la seule sur le coup, mademoiselle". La première pièce est lumineuse, calme, elle donne envie d'aller plus loin mais l'homme ne bouge pas. "Vous êtes en couple ? Vous avez des enfants ? Je vous demande ça parce que si c'est le cas... enfin je vois que vous êtes à un âge où on désire fonder une famille et bon, ici avec le parquet et les beaux meubles en bois, ce n'est pas l'idéal. Les animaux ne sont pas acceptés pour cette raison". Je commence à être rodée alors je souris et je hoche la tête : "Pas d'enfants. Pas de compagnon". Je force le passage dans la deuxième pièce. Un peu décevante, la pièce du milieu est toujours plus sombre et il y a un crépis assez laid sur le mur. Mais bon, je vais pas faire ma difficile. J'attends une description, même sommaire, de sa part mais rien ne vient. "Si vous êtes intéressée, j'aurai bien évidemment besoin d'une fiche de paie et d'un accompte correspondant à un mois de loyer pour arrêter les visites. Le propriétaire a eu des ennuis avec les précédents locataires donc il demande également un numéro de téléphone pour contacter votre propriétaire actuel. C'est juste une recommandation, une petite formalité". Sourire, je hoche la tête : "Pas de problême". La cuisine est correcte, la vue donne sur des jardins. Je me vois boire mon café le matin en regardant par cette fenêtre. Il me raccompagne vers la porte d'entrée. "Voila, donc ne tardez pas à me joindre si vous êtes intéressée, ça risque de partir assez vite. Oh j'ai oublié de vous demander : est ce que vous fumez ?". Je suis déjà techniquement en dehors de l'appartement donc je laisse tomber le sourire : "Euh, oui. Pourquoi c'est interdit ici ?". "Oh, non pas du tout ,dit-il l'air embêté, C'est juste pour savoir. Bonne journée !".
Ça y est, je me suis encore fait visiter.